• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

26 septembre, 2009

chroniques de septembre

Classé dans : International — elis @ 17:13

 

Ce mois de septembre n’a pas apporté de nouvelles importantes pour l’évolution de notre microcosme hexagonal non plus que sur le vaste monde. Fidèle à notre journal mensuel nous retiendrons néanmoins  un certain nombre de rubriques  et surtout la naissance du G20.

 

 

  • - Brice Hortefeux piégé, à notre avis, par une manipulation du monde, notre grand quotidien du soir, lequel sous couvert de son professionnalisme et de la protection de ses sources, un journaliste de public sénat rendant compte de l’université d’été de l’UMP, démontre sur son site internet qu’Hortefeux a dit«quand il y en a un ça va , c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a un problème» Le Monde dit que le Ministre -ö scandale -parle évidemment des immigrés. Le Ministre dit, lui, qu’il parlait des auvergnats?? Ce qui est sûr c’est qu’il plaisantait dans une ambiance détendue. Pas de quoi en tout cas en «faire un fromage» sauf dans un monde surveillé par la police de la pensée, en l’occurrence Le Monde relayé immédiatement par «toutes les forces «progressistes» de gauche et d’extrême gauche.
  • - Grippe A: Un mort en France sans antécédent en apparence. On examine de plus près. Faut il vacciner en masse? Aux Usa en 1976, après une vaccination de 40 millions de gens, on a interrompu à cause des effets secondaires, troubles graves pour 400 personnes. C’est toute la question: les effets secondaires graves pourraient causer plus de dégâts, que les morts évitées par le vaccin; Les labos viennent d’être exonérés de toutes responsabilité aux USA, sans doute parce que l’on a pas eu le temps de juger s’il y aurait des effets secondaires dangereux ou non. Et qui doit on vacciner et faut il ou non fermer les écoles? Autant de questions sur lesquelles personne ne peut apporter de réponses sûres. Chaque gouvernement joue donc un peu à l’aveugle selon sa sensibilité et la culture nationale dominante. En France, comme il se doit on fait très fort dans l’application du principe de précaution.
  • - Réchauffement climatique: qui va payer les restrictions d’émission de CO2? On attend un geste des USA mais sûrement rien avant Coppenhague. Ridicule de la taxe carbone en France, une nouvelle usine à gaz, une de plus.
  • - Toujours en France un procès Clearstream qui n’apportera rien de plus que ce que l’on sait déjà. Il y a eu manipulations. Sarkozy et beaucoup d’autres sans doute ont été dénoncé à tord.Le stagiaire, yves robert et Lahoud sont responsables, chacun pour,leur part. Qui ensuite? Gergorin, Villepin?on ne le saura jamais et ce n’est sûrement pas la justice qui le démontrera. Resteront des effets de manche coûteux pour le contribuable et des clubs de fans qui répèteront à l’envie, le grand gagnant c’est Villepin ,pour les uns, et Sarko, pour les autres.
  • - L’Iran continue paisiblement son nucléaire et Moscou freine des 4 pieds pour satisfaire O’Bama qui vient pourtant de leur lâcher l’abandon du bouclier antimissile en Europe de l’est.
  • - Obama lui , est harcelé sur sa réforme de la sécu. Une vraie guerre civile aux Etats-Unis. Ne pas s’y tromper , c’est l’organisation socialiste de la santé- adhésion obligatoire pour tous et monopole d’un organisme d’Etat pour gérer le système- contre organisation libérale- où joue la concurrence des assureurs et la liberté individuelle de s’assurer ou non- qui est en jeu aux Etats-Unis; seul pays au monde, il faut bien le reconnaître, ou les débats de société peuvent être aussi vifs et aussi approfondis. Qui s’est jamais posé la question chez nos hommes politiques et nos chers medias français de savoir si notre système obligatoire d’adhésions et notre monopole public de la sécu n’était peut être pas la panacée?
  • - G20 de Pittsburg: C’est la plus grande nouvelle et la plus essentielle du mois. Pour la première fois dans l’histoire de la planète, une partie importante de l’ex tiers monde, parce qu’elle s’est rapidement développée – et, ô horreur, qu’elle s’est coulée pour se faire dans le moule du capitalisme- accède à la gouvernance du monde et y tiendra désormais une place permanente. C’est une nouvelle extraordinaire en soi. Après les ravages meurtriers, les idéologies mortifères et les nationalismes exacerbés du XXémé siecle, la planète se dote, au XXI° siècle, d’une instance de discussion et de régulation mondiale pour l’économie. C’est formidable et c’est même merveilleux quand on regarde d’où nous venons depuis la chûte du mur.
  • - Que fera le G20 , et quels seront ses pouvoirs de conviction sur les souveraintés des Etats? C’est une autre question! mais ne boudons pas notre plaisir et saluons son existence, source d’espoir pour le monde de demain et le futur de la planète même si les antécédents de la SDN, et aujourd’hui de l’ONU, démontrent qu’il y a loin de la coupe aux lèvres et que les meilleures intentions du monde finissent souvent par des fiascos avérés.

 

  • - Sur le concret des résultats du G20, il faut attendre pour en savoir plus. Réformera t on ou non les pratiques bancaires- accroissement des réserves en capitaux propres, normes comptables et «fair value» en cas de crise, plus grande transparence sur les produits dérivés, encadrement des hedge funds et des techniques spéculatives les plus dangereuses? le grand sujet médiatisé des bonus nous apparaît, en ce qui nous concerne, totalement secondaire. Ce n’est pas en plafonnant les bonus de quelques individus, au demeurant talentueux, qu’on changera l’avenir du monde. Ce débat là sent son populisme à plein nez et ne grandit pas les hommes politiques qui en font leur fond de commerce.

Journal d'1 République... |
sarkosy un espoir pour la f... |
Sylvie Trautmann |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Union Pour le Développement...
| Vu de Corbeil-Essonnes
| ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU...